Focus

Le leadership féminin émerge contre le Covid-19

La tristement célèbre et illogique notion que « les femmes et la politique ne se mélangent pas » ne tient définitivement plus. Il est temps de changer de vision. Car apparemment, à travers le monde, les six pays qui ont eu une riposte efficace face au Covid-19 ont une chose en commun : ils sont dirigés par des femmes.

L’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, la Belgique, la Finlande, le Danemark, l’Islande et le Taïwan ont mis en place des réponses les plus efficaces face à la pandémie. Tous ces pays ont réussi à aplatir plus rapidement que d’autres leur courbe du nombre de contamination, grâce à une prise de décision proactive. Ils étaient également mieux préparés en termes d’équipement médical et d’équipement de protection pour le personnel de santé et pour le grand public. Leur approche empathique et transparente, où une attention particulière a été accordée à la protection du bien-être social et économique des citoyens, ont payé et leur population vont bientôt passer au déconfinement.

Nouvelle-Zélande

Il y a trois raisons pour lesquelles la riposte au coronavirus de Jacinda Ardern, Première ministre de la Nouvelle-Zélande, a été prise comme exemple dans la gestion de la crise. Elles proviennent du modèle de recherche de Mayfield et tiennent en trois points : donner des directives, donner du sens, et empathie. Ces trois éléments clés insufflés par ces femmes dirigeantes ont largement motivé les populations de ces pays et ont permis aux personnels de la santé publique à donner le meilleur d’eux-mêmes.

D’autres études suggèrent que les femmes dirigeantes ont plus tendance à avoir de la compassion et tiennent les sujets sociétales à cœur. En observant les différentes expériences de ripostes au Covid-19 à travers le monde, cela a du sens. On remarque les retards de réactions de plusieurs pays comme l’Italie, l’Espagne et la France, pourtant pourvus de moyens pour présenter des réponses efficaces. On se souviendra également du presque dédain de certains présidents et premiers ministres face à la propagation invisible du coronavirus dans leurs pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Brésil.

Les statistiques sont sans appel mais on n’y reviendra plus. Les femmes chefs d’État étaient plus empathiques et ont pris très tôt des mesures préventives contre le coronavirus. Jacinda Ardern, Angela Merkel, et d’autres femmes au pouvoir ont fait un travail remarquable face à cette crise planétaire.

Même Taiwan sous Tsai Ing-wen, sa première femme présidente, a appliqué une riposte plus qu’efficace face à la pandémie, alors que le pays a connu son exclusion de l’OMS. La reconnaissance a été médiatisée pour les dirigeantes de Finlande, de Nouvelle-Zélande, de Belgique, de Norvège pour leur leadership, mais il y a eu très peu de couverture de la présidente de Taiwan dans sa lutte contre le Covid-19.

0 comments on “Le leadership féminin émerge contre le Covid-19

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :