BUSINESS TECH

Afrique : New Cloud Technologies (Russie) installe MyOffice

Le logiciel MyOffice, destiné aux gouvernements et aux grandes entreprises et développé par le russe New Cloud Technologies a commencé à tisser son réseau de partenaires et de clients en Afrique en octobre 2019. Ce groupe a obtenu des contrats de fourniture auprès du Burundi et de la RD Congo lors du sommet Russie-Afrique 2019. Il continue à prospecter en 2020 auprès d’autres Etats d’Afrique : l’Algérie, le Gabon, le Ghana, Madagascar, le Maroc, le Nigéria, le Sénégal, le Togo et l’Ouganda.

MyOffice est un ensemble de logiciels et de solutions créé en 2015 par le groupe russe New Cloud Technologies, dirigé par Dmitri Komissarov, à destination des gouvernements et des grands groupes. Ce groupe est actuellement très actif en Afrique après avoir signé en octobre 2019 deux contrats de fournitures avec le gouvernement du Burundi et celui de la RD Congo lors du sommet Russie-Afrique à Sotchi. Neuf autres pays africains font partie des intérêts futurs du groupe : l’Algérie, le Gabon, le Ghana, Madagascar, le Maroc, le Nigéria, le Sénégal, le Togo et l’Ouganda. New Cloud Technologies a en effet identifié ces pays bien avant le sommet Russie-Afrique pour leur potentiel de croissance à venir et le volume de marché que cette croissance rapportera.

Dmitri Komissarov, Pdg de New Cloud Technologies

Ainsi, le Burundi a bénéficié de la fourniture de 300 licences de MyOffice pour la gestion informatique, la formation, le système de stockage de données sur le cloud et la sécurité numérique de son gouvernement. La RD Congo a également installé cet écosystème MyOffice pour son administration. Lors de la signature du contrat avec la RD Congo, Dmitri Komissarov, Pdg de New Cloud Technologies a déclaré : « Il est nécessaire de poser les bases d’une infrastructure sûre dès maintenant, de développer la souveraineté numérique du pays et des entreprises, ainsi que d’intensifier les efforts pour éduquer la population en matière d’informatique. MyOffice permet de commencer à réaliser ces objectifs dès maintenant ».

Ces signatures ont permis au logiciel MyOffice de sortir du marché de la région, 6 ans après la création de New Cloud Technologies. Le choix de l’Afrique comme région d’expansion n’est pas le fruit du hasard, après la volonté de Vladimir Poutine de multiplier les partenariats avec ce continent sur plusieurs domaines. Depuis sa création en 2014, New Cloud Technologies possède un portefeuille clients et partenaires renfermé sur la Russie et ses voisins : le Centre National d’Informatisation de la Russie, Kaspersky, NPO Rusbitech, Corus Consulting, iRU (PC et mobile), Rostec, République du Tatarstan (membre de la Fédération de Russie), la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, Consortium Kodeks, …

New Cloud Technologies a obtenu la licence du Service fédéral de Russie pour le contrôle sur l’ingénierie et l’exportation (FSTEC) en 2016 pour ses activités dans la protection des informations. Le groupe est également porteur d’une licence du FSB (renseignements russes) pour pouvoir manipuler des informations sensibles, cryptées et confidentielles sur la Fédération de Russie. En outre, le fabricant d’antivirus russe Kaspersky siège dans le Conseil d’administration de New Cloud Technologies après avoir signé un partenariat sur la sécurité de MyOffice intégrant l’antivirus et la technologie Kaspersky.

Andreï Cheglakov, fondateur de
New Cloud Technologies

Le capital du groupe New Cloud Technologies se répartit comme suit :

  • Andreï Valeryevich Cheglakov, 48,3% ; fondateur et actionnaire majoritaire de New Cloud Technologies, ancien vice-président de Rostelecom et ex-président de Stipler
  • Kaspersky (ancien Kaspersky Lab), 29,5% ; fabricant d’antivirus russe
  • Alexander Davidan Evgenyevich, 5% ; ancien business analyste d’Altera Capital
  • Vitaly Vitalyevich Krivenko, 5% ; cofondateur de Media Partner
  • Dmitri Vladimirovich Komissarov, 3% ; Pdg de New Cloud Technologies, ancien Pdg de STC IT Rosa et de Pingwin Software
  • Interkorp, 2,5% ;
  • Alexander Yuryevich Timchenko, 2,5% ; ancien Pdg d’OTsV, filiale de Russian Railway
  • Vasily Viktorovich Tsuprik, 1,8% ; administrateur de sociétés (JSC Atom, …), Pca de JSC Metallist, ancien de Rostec
  • Vladimir Nikolaevich Korolkov, 1% ; ancien Dga de Stipler, fondateur de Bezant
  • Alexey Evgenyevich Dobrokhotov, 0,8% ; ancien Dga de Bezant
  • Efim Viktorovich Ostrovsky, 0,5% ; ancien copropriétaire de Marussia Motors
  • Alexander Packer, 0,2% ;

Il faut savoir que Matthias Warnig et Thomas Hendel étaient des actionnaires sortants de New Cloud Technologies en 2019. Matthias Warnig est un ancien représentant de la Dresdner Bank à Saint-Petersburg. Il a été nommé directeur de Nordstream 2, filiale de Gazprom, et siège au comité de surveillance de VTB (banque). Il est vice président du comité de direction de Rosneft (pétrole), président du comité de direction de Rusal (aluminium), et membre du Conseil d’administration de Gazprom Suisse (filiale) et de Gas Project Develoment Central Asia. Matthias Warnig, ami proche du président russe Vladimir Poutine, est l’un des patrons les mieux payés de Russie. Thomas Hendel est quant à lui un ancien vice-président de Rosneft.

0 comments on “Afrique : New Cloud Technologies (Russie) installe MyOffice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :