ECONOMIE

Rwanda : Plateforme logistique de Kigali, un modèle à dupliquer pour l’Afrique

La plateforme logistique de Kigali (KLP), dans un Rwanda dépourvu de littoral, inaugurée en octobre 2019, est le deuxième plus grand port sec d’Afrique après Tanger Med au Maroc. Cette infrastructure bâtie sur 30 hectares, financée et gérée par Dubaï Ports World (DP World), est reliée au Burundi, à la RD Congo, au Kenya, à l’Ouganda et à la Tanzanie. Le KLP, qui fera économiser 45 millions d’euros en coûts logistiques par an au Rwanda, est en passe de devenir un modèle à dupliquer sur le continent.

Inaugurée par le président Paul Kagamé en octobre 2019, la plateforme logistique de Kigali (KLP – Kigali Logistics Platform), située à Masaka à 20 km de la capitale, est bâtie dans ce pays qui ne possède aucun littoral. La logique économique du projet s’insère ainsi sur l’ambition du Rwanda de développer le commerce intra-africain dont le pivot intermodal sera le KLP, relié à d’autres pays par de multiples passerelles. Géré et financé par DP World à hauteur de 31 millions d’euros pour sa première phase de 13 hectares, le KLP sera géré en concession par ce groupe de Dubaï jusqu’en 2041.

Le KLP couvrira à terme 30 hectares et sera relié par voies ferrées et par routes à cinq pays africains : le Burundi, la RD Congo, le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie. La voie ferrée reliant le KLP au port de Mombasa, au Kenya, est déjà opérationnelle et traversera l’Ouganda. Une autre voie ferrée touchant le port de Dar es Salaam, en Tanzanie, est en cours de construction. Le Burundi et la RD Congo accéderont au KLP par routes.

Cette connectivité multiple ouvrira Kigali boostera les échanges commerciaux entre Rwanda, ces cinq pays et d’autres continents par voie maritime. Le Rwanda compte réduire sa facture logistique jusqu’à 45 millions d’euros par an grâce au KLP. Le temps d’attente de chaque camion sera également réduit de 14 à 3 jours à Kigali.

Il faut savoir que KLP est constitué sur sa phase 1 d’une surface totale de 13 hectares, d’une plateforme pour conteneurs de 1,2 hectares, et de hangars de stockage de 1,96 hectares dont une partie sera frigorifiée. Sa capacité totale annuelle traitée est de 640.000 tonnes et 50.000 EVP (équivalent vingt pieds). DP World prévoit dans un futur proche la phase 1.2 qui mettra en service 7 hectares supplémentaires.

0 comments on “Rwanda : Plateforme logistique de Kigali, un modèle à dupliquer pour l’Afrique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :