BUSINESS

Airbus au sommet, Boeing dans le brouillard

Airbus a enregistré 863 livraisons d’avions en 2019 et se place au sommet du rang des constructeurs. L’avionneur européen a poussé sa performance en engrangeant même 18 commandes au dernier jour de 2019. En face, Boeing, empêtré dans l’arrêt de production du B737 Max, n’emboîte plus les pas du nouveau leader. De janvier à novembre 2019, l’américain n’a livré que 345 appareils, bien loin des 806 livraisons en 2018.

Le 31 décembre 2019, l’avionneur européen Airbus a encore reçu une commande de 18 appareils A320neo de la BOC Aviation Limited, filiale de la Bank of China. Loin d’être anecdotique, cette commande clôture l’année faste d’Airbus qui se place de nouveau en leader des constructeurs mondiaux d’avions. Le groupe européen a enregistré pour 2019 une livraison record de 863 appareils dont 640 du type mono-couloir, en hausse de 7,9%, contre 800 appareils livrés en 2018.

A321 XLR (extra long range), la future machine à commandes d’Airbus

De son côté, l’américain Boeing n’en était qu’à 345 appareils livrés au mois de novembre 2019, et n’a pas encore communiqué les chiffres du mois de décembre. Pire, Boeing a annoncé au dernier trimestre l’arrêt de production du B737 Max, son modèle phare pour contrer Airbus. A l’heure actuelle, plus de 800 B737 Max sont cloués au sol depuis les accidents mortels (346 victimes) de deux appareils de ce modèle chez Ethiopian Airlines et LionAir. Cet arrêt de production aura des conséquences lourdes dans l’industrie de l’aviation et entraînera la perte de plusieurs fournisseurs américains et européens.

Rien qu’en France, Boeing est en contrat avec une centaine de sous-traitants employant plus de 30.000 personnes, comme Safran pour les moteurs ou Michelin pour les pneus. Ils ont réalisé 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires avant le coup d’arrêt du B737 Max.

Après la démission de l’ex-Pdg Dennis Muilenburg, Boeing cherche encore la parade pour freiner l’appétit d’Airbus et pour contrer les modèles phares de l’européen : les A320neo et A321 XLR (extra long range), ce dernier lancé en grande pompe au Salon du Bourget. Fait rageant pour Boeing, la compagnie américaine United Airlines a commandé 50 appareils A321 XLR à Airbus. Plus qu’une infidélité, une décision stratégique qui pourraient certainement être suivie par d’autres clients historique de Boeing.

0 comments on “Airbus au sommet, Boeing dans le brouillard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :