BUSINESS TECH

Orange reste confiant sur l’Afrique francophone

Elizabeth Medou Badang, directrice d’Orange Afrique et Moyen-Orient, a reçu le Trophée du Développement International de BearingPoint à Paris pour la croissance des activités d’Orange en Afrique. L’opérateur français continue à se développer dans cette zone avec plusieurs relais de croissance : mobile money, OrangeLab, Orange Digital Center, énergie off-grid, et Orange Bank qui sera lancée en Afrique de l’ouest en 2020.

A la troisième place des opérateurs en Afrique avec 125 millions de clients, Orange challenge les deux leaders sur le continent, le géant MTN avec 233 millions de clients suivi par Vodacom avec 130 millions de clients. Elizabeth Medou Badang, cette entrepreneuse née au Cameroun en 1963, porte-parole et directrice de la zone Afrique et Moyen-Orient (EMEA) de l’opérateur Orange, reste pourtant confiante sur le marché du mobile dans les pays africains francophones. Et pour cause, Orange est très présent dans des pays francophones très peuplés et où le taux de pénétration du mobile est faible avec un africain sur deux possédant un mobile. Le taux de bancarisation à 20% présente également un gap pour ce marché, à l’exemple de la République Démocratique du Congo et ses 95,8 millions d’habitants.

Elizabeth Medou Badang a reçu récemment à Paris le Trophée du Développement International décerné par BearingPoint, avec HEC Paris, La Tribune et le CIAN.(Conseil français des investisseurs en Afrique). Elle a déclaré sur La Tribune Afrique : « Nous faisons évoluer notre proposition de valeur régulièrement et dans certains pays aujourd’hui, nous proposons des solutions de microcrédits avec des options d’évaluation du risque-client qui sont tout aussi efficaces que les procédés traditionnels ».

Orange Bank sera lancée en 2020 en Afrique de l’ouest (UEMOA)

La stratégie d’Orange est ainsi clair, c’est de faire progresser rapidement ses services parallèlement à la téléphonie mobile : appuyer l’inclusion financière avec le mobile money, soutenir une meilleure couverture Internet avec le téléphone à 20 dollars, cibler des clients 4G dans 17 pays, et accompagner les entrepreneurs et les startups avec plusieurs modules dédiés OrangeLab et FabLab. L’opérateur a également le fonds d’investissement Orange Digital Ventures doté de 50 millions d’euros pour financer les meilleurs projets. Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social a été créé en 2010 et accompagne jusqu’à présent 95% des projets primés et des entrepreneurs formés. L’Orange Digital Center a également été créé et a bénéficié d’un test grandeur nature au Sénégal et en Tunisie. Il sera lancé en 2021 dans les pays où Orange est présent.

Orange créé ainsi une émulation à l’intérieur de son propre marché où le taux d’électrification ne dépasse pas 10% dans certains pays. D’où l’initiative de créer Orange Energie, une solution d’énergie off-grid, hors des zones couvertes par les réseaux d’électricité classiques. Lancé en 2017 en RD Congo, Orange Energie s’est également implanté au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, à Madagascar et au Sénégal en 2018.

La carte maîtresse de l’opérateur en Afrique reste Orange Bank. Elizabeth Medou Badang a assuré que ce service financier continental sera lancé en 2020, tout d’abord en Afrique de l’ouest (UEMOA) où Orange venait d’obtenir une licence. Le reste du continent suivra.

0 comments on “Orange reste confiant sur l’Afrique francophone

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :