ECONOMIE

Hôtels : Addis-Abeba a le tarif moyen le plus élevé en Afrique

Addis-Abeba est une ville des miracles. Il y a vingt encore, la capitale de l’Ethiopie était le théâtre de l’arrivée des aides internationales pour le pays le plus pauvre du monde. Depuis, tout a changé, et plus rien dans le centre de cette grande ville ne rappelle cette époque. Les investissements en infrastructures et leurs lots de conséquences bénéfiques pour l’économie ont pris le devant. Les prix moyens des chambres d’hôtels y sont les plus chers d’Afrique. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

L’Ethiopie et sa course aux investissements tirent le secteur hôtelier local vers des sommets encore inimaginables il y a quelques décennies. Infrastructures urbaines, routes, transports, aéroport, … Addis-Abeba mène actuellement la course aux investissements et tire toute l’économie du pays et la capitale représente la croissance urbaine la plus rapide d’Afrique en 2018. Le think tank américain Center for Global Development surnomme le pays « la Nouvelle Chine ». Le taux de pauvreté y a par ailleurs reculé très rapidement, de 31% entre 2011 et 2018, et la tendance est loin de s’inverser.

Le second projet d’hôtel 5 étoiles d’Ethiopian Airlines à Addis-Abeba, après le Skylight Hotel.

Le résultat de cette course effrénée à la croissance est l’augmentation du niveau de vie, et par conséquent le niveau des prix à la consommation. Une étude comparative récente mené par le cabinet STR sur les tarifs des chambres d’hôtels renforce cette position de l’Ethiopie. Le tarif moyen des chambres d’hôtels (average daily rate) y est le plus élevé d’Afrique, à 163,79 dollars sur la période juillet 2018 – juin 2019, avec une croissance de 1,1%.

Il faut noter que pour toute l’Afrique, cette moyenne est de 106,53 dollars, en hausse de 4% entre juillet 2018 et juin 2019. Ce qui témoigne de la dynamique actuelle du secteur hôtelier du continent avec un taux d’occupation en hausse de 2,2% à 57,6% sur la même période. Les revenus par chambre (revenue per available room – RevPAR) en Afrique sont à 61,33 dollars, en hausse de 6,3%, ce qui en fait le terrain de chasse des grands groupes et des investisseurs hôteliers.

A titre de comparaison, Accra (Ghana) offre un tarif moyen de chambre à 160,34 dollars, Lagos (Nigeria) à 132,51 dollars, et 86 dollars à Madagascar.

Addis-Abeba abrite l’Union Africaine et plusieurs autres organisations institutionnelles africaines. Ce qui ramène la ville à organiser plusieurs dizaines de conférences internationales par an. Ce qui a attiré les groupes comme Sheraton, Radisson, Hilton, Hyatt, ou Skylight à investir dans la capitale éthiopienne. La compagnie Ethiopian Airlines en est elle aussi à la phase de construction de son deuxième hôtel 5 étoiles à Addis-Abeba.

0 comments on “Hôtels : Addis-Abeba a le tarif moyen le plus élevé en Afrique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :