BUSINESS

Le groupe Bourbon en redressement judiciaire

A sa demande, le groupe Bourbon, avec sa sous-holding Bourbon Maritime, s’est mis en redressement judiciaire auprès du Tribunal du Commerce de Marseille. Ce dernier l’a validé après la suspension de la cotation en Bourse du groupe présidé par Jacques de Chateauvieux le 5 août dernier.

Le groupe Bourbon (holding Bourbon Corp.) coté sur Euronext Paris, compartiment B, a demandé le lundi 5 août 2019 la suspension de sa cotation, après une demande de se mettre en redressement judiciaire auprès du Tribunal du Commerce de Marseille le 25 juillet 2019. Ce dernier a donné son aval et le redressement judiciaire du groupe, ainsi que de sa sous-holding Bourbon Maritime, pourrait courir jusqu’à 18 mois.

Pour rappel, cette procédure vise à accélérer une levée de garantie de 800 millions d’euros auprès de prêteurs français pour 720 millions d’euros d’arriérés de loyer de bateaux, assortis d’intérêts contractuels de 80 millions d’euros. Ce loyer devrait être payé principalement au loueur de bateaux chinois ICBC Leasing. Ce dernier a mis à disposition à Bourbon Maritime 46 bateaux qui font l’objet de l’appel de garantie lancé par Bourbon.

Le groupe Bourbon a rassuré dans son communiqué officiel : « Dans le cadre du redressement judiciaire, Bourbon s’attachera particulièrement à l’issue positive des négociations avec ses partenaires financiers afin d’évoluer dans un contexte stabilisé qui résulterait d’une restructuration financière équitable ». Le passif du groupe sera gelé durant cette période d’observation pouvant aller jusqu’à 18 mois, mais Bourbon pourrait continuer ses activités en présentant un plan de réaménagement de ses dettes qui culminent à 2,7 milliards d’euros.

Jacques de chateauvieux, Pdg et principal actionnaire du groupe Bourbon

Cet endettement lourd est la conséquence de la crise pétrolière que le secteur maritime subit ces dernières années. BNP Paribas, Crédit Mutuel, Natixis et Société Général, les principaux créanciers de Bourbon, ont déposé une proposition d’apport en liquidités et une conversion de dettes en capital. Cette opération leur donnerait l’accès au contrôle du groupe jusqu’à 93% du capital. Jacques de Chateauvieux, Pdg et actionnaire de Bourbon, a fait une contre-proposition qui le maintiendrait au contrôle du groupe et céderait aux créanciers à 30% du capital.

Pour rappel, Bourbon opère dans 47 pays avec 483 navires et 31 filiales, et a réalisé un chiffre d’affaires de 689,5 millions d’euros en 2018. Le groupe a subi le repli de ses activités à cause de la conjoncture du secteur pétrolier, également en repli ces dernières années, et dont Bourbon est très dépendant.

0 comments on “Le groupe Bourbon en redressement judiciaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :