TECH

« HarmonyOS », l’arme de riposte de Huawei contre les Etats-Unis

La guerre économique entre les Etats-Unis et la Chine a pris une nouvelle tournure. Les Etats-Unis vont interdire à toutes les agences et entités fédérales l’acquisition de tout matériel chinois à partir du 13 août 2019, en plus de l’interdiction aux smartphones chinois à l’utilisation du système Android. Huawei a riposté immédiatement après cette annonce, le 9 août 2019, avec la présentation de son nouveau système d’exploitation nommé HarmonyOS.

7 août 2019

Après l’annonce de l’arrêt de fourniture de mise à jour d’Android au fournisseur de matériel chinois Huawei en mai 2019, Donald Trump a mis également en exécution, début août, la décision des Etats-Unis d’interdire à toutes les agences et entités fédérales de se fournir en matériel technologique provenant de la Chine. Cette décision radicale est accompagnée d’une taxation supplémentaire de 10% sur tous les produits exportés de Chine vers les Etats-Unis qui n’étaient pas encore soumis à des droits de douane. Trump tient fermement son argument selon lequel Huawei aide directement le gouvernement chinois dans ses opérations d’espionnage. Les Etats-Unis accusent par ailleurs Pékin de manipuler le yuan, la monnaie chinoise, qui est en dépréciation actuellement, et ont interdit l’accès aux marchés publics américains aux entreprises chinoises. La liste des cibles est longue et parmi elles se trouvent Huawei, ZTE, Hytera Communications Corporation, Hangzhou Hikvision Digital Technology Company et Dahua Technology Company.

8 août 2019

La Chine a riposté immédiatement contre cette position américaine. « L’abus de pouvoir des Etats-Unis visant à jeter l’opprobre et éliminer certaines entreprises chinoises, délibérément et sans scrupules, porte gravement atteinte à l’image des Etats-Unis et à leurs propres intérêts », a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

9 août 2019

Huawei a mis en application son plan B annoncé en mai 2019 en cas de confirmation de sa mise à l’écart sur le marché américain. Richard Yu, CEO du groupe chinois, a annoncé dans une conférence à Dongguan, en Chine : « Nous voulons apporter davantage d’harmonie dans le monde ». Derrière cette annonce discrète, presque laconique, Huawei a activé la mise en application et la distribution de son système d’exploitation en étude depuis 2012. Son nom a été dévoilé le 9 août 2019 : HarmonyOS. Il équipera désormais les milliards de smartphones et de tablettes de Huawei et ceux des autres marques partenaires vendus dans le monde, sauf aux Etats-Unis.

0 comments on “« HarmonyOS », l’arme de riposte de Huawei contre les Etats-Unis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :