BUSINESS

Chocolat Madagascar : un marché de 2,54 millions $ pour la Chine

Chocolat Madagascar, un producteur de chocolat haut de gamme basé au Royaume-Uni, a signé un contrat de cinq ans avec le distributeur Marvine Trading pour une commande de 2,54 millions de dollars pour la Chine. Appuyée par le Département de l’alimentation et des affaires rurales (Defra) du Royaume-Uni, l’activité a été boostée par la campagne Food is GREAT et prévoit de continuer à cibler de nouveaux marchés étrangers, y compris les États-Unis.

Nick Kelsall, dirigeant de Chocolat Madagascar au Royaume-Uni.

Créé en 2013 avec la Chocolaterie Robert, le label Chocolat Madagascar est spécialisé dans le chocolat haut de gamme, issu d’une chaîne de production éthique, le chocolat cultivé, fermenté et fabriqué à Madagascar, commercialisé et distribué au Royaume-Uni et à Madagascar. L’entreprise a remporté 38 prix internationaux depuis 2014.

Modèle de production équitable

A travers Raisetrade, son propre modèle économique équitable, Chocolat Madagascar a noué des partenariats avec des producteurs de cacao et l’usine de la Chocolaterie Robert à Madagascar pour soutenir le développement local en investissant dans l’éducation, en créant des emplois et en sensibilisant le public aux produits du pays. Le label Raisetrade, produits d’origine, peut être utilisé par d’autres producteurs opérant sur des marchés où le PIB représente moins de 10% de celui des États-Unis.

Dans le cadre de son récent contrat à l’exportation, le produit sera envoyé à Marvine Trading, un distributeur en Chine qui fournit des professionnels et des détaillants du secteur de l’alimentation et des boissons. En mai, Chocolat Madagascar a également signé sa première commande avec BOS Foodservice, premier fournisseur allemand dans le secteur des services de restauration gastronomique. L’entreprise a été présentée à BOS Foodservice lors du salon de la confiserie ISM à Cologne, après avoir obtenu une subvention du TAD (Tradeshow Access Program) par le biais de la campagne Food is GREAT.

Expertise britannique

Le britannique Neil Kelsall, dirigeant de Chocolat Madagascar au Royaume-Uni, a déclaré : « L’objectif principal de notre entreprise est de créer et de transférer de la richesse et des compétences à Madagascar avec une expertise britannique, en apportant du chocolat labellisé, de qualité supérieure, au reste du monde. Nous partageons et développons des profits avec les producteurs malgache ».

« Le Département du commerce international (DIT) a joué un rôle essentiel dans notre expansion internationale, plus récemment en Chine. Au cours de nos 14 années de relations, le DIT a servi de guide, nous permettant de naviguer sur les marchés internationaux en proposant divers ateliers et en nous aidant à surmonter les difficultés liées aux risques sectoriels internationaux, aux lois sur l’alimentation et aux exigences en matière d’emballage », a-t-il conclu.

Les ventes à l’étranger représentent actuellement la moitié du chiffre d’affaires annuel de Chocolat Madagascar, grâce à son activité à l’exportation au Japon, en France et aux États-Unis. Le groupe compte renforcer sa présence aux États-Unis l’année prochaine en capitalisant sur la demande croissante de chocolat fins et frais adapté aux végétariens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s