BUSINESS

Un malgache achète le Saint-Nazaire Atlantique Football

Attendu depuis une semaine par le staff dirigeant du club, l’homme d’affaires malgache Lalanirina Razanajatovo a finalement pris ses marques dans le stade Léo-Lagrange à Saint-Nazaire. L’achat du Saint-Nazaire Atlantique Football par cet investisseur malgache a été acté, avec option de financement après l’examen approfondi des comptes du club, largement déficitaire.

Lalanirina Razanajatovo, nouveau président du Saint-Nazaire Atlantique Football (5è à dr., chemise blanche)

Monsieur Lala, comme beaucoup l’appellent dans le club, est bel bien venu au stade Léo-Lagrange de Saint-Nazaire le 1er juillet 2019, pour confirmer sa décision d’acheter le Saint-Nazaire Atlantique Football (SNAF). L’homme d’affaires y a été attendu depuis une semaine par le staff du club qui a commencé à s’impatienter.

En effet, le SNAF se trouve dans une grande difficulté financière et la Commission Régionale de Contrôle et de Gestion (CRCG) a donné au club jusqu’au 30 juin 2019 pour renflouer ses caisses, sans quoi, le SNAF sera relégué du National 3 en Régional 1. Estimé autour de 140.000 euros, le déficit du SNAF était devenu un frein à toute participation du club aux championnats français.

Il faut savoir que le budget de la saison, rien que pour le SNAF qui est le porte fanion de Saint-Nazaire, est de 720.000 euros alors que le club détient également un centre de formation pour plusieurs catégories d’âges de footballeurs. Les jeunes clubs du SNAF regorgent beaucoup de potentiels pour l’ensemble. A l’exemple de l’U15-SNAF qui a remporté le tournoi Eurofoot Vertou et le SNAF 2 (Régional 2) qui a gagné le titre du Challenge des Réserves, au même mois de juin.

SNAF : Jonathan-Joseph Augustin, directeur sportif, Lala Razanajatovo, président,
Jérôme Ameline, vice-président (photo : Ouest France)

Ainsi, Lala Razanajatovo a déclaré : « La formation est un domaine prioritaire alors que l’équipe première est une vitrine. L’éducation des jeunes, c’est primordial. J’ai pu mesurer la dimension humaine de ce club ».

Pour le volet financier, l’homme d’affaires malgache, basé à Paris, a confié au site d’Ouest-France vouloir entrer dans les détails des comptes : « Je suis en train de regarder progressivement les comptes. Beaucoup de chiffres ont été diffusés, pas toujours exacts. En temps voulu, je communiquerai le montant de mon apport, pour combler le déficit. Nous devons surtout nous assurer que les erreurs ne se reproduisent pas ».

Les nouveaux dirigeants du SNAF, Lala Razanajatovo en tant que président, Jérôme Ameline, vice-président, et Jonathan-Joseph Augustin, directeur sportif, ont fait appel à la décision du CRCG réunie lundi dernier pour reléguer le SNAF en Régional 1 . Le défi est ainsi de taille pour l’homme d’affaires pour redresser les comptes du club d’autant qu’il ambitionne de faire jouer le SNAF en National 3 pour la prochaine saison.

3 comments on “Un malgache achète le Saint-Nazaire Atlantique Football

  1. Roger RABETAFIKA

    Un grand BRAVO à ce Monsieur qui met l’éducation au centre de ses préoccupations !

    J'aime

  2. Je pense que l’investissement serait mille fois plus rentable et mille fois plus de sens si l’on soutien la formation et les efforts des jeunes malgaches à Madagascar.
    Avec très peu de moyens, ils arrivent aux résultats que l’on connait.
    Rabory

    J'aime

  3. Ramiandrarivo Richard

    Au vu de l’article . je crois sincèrement que l’achat de ce club est une sage décision. je vous souhaite une bonne réussite.
    Félicitation Mr le président!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :