BUSINESS

Abeilles de Madagascar : recréer un cercle vertueux

Le 20 mai était la Journée mondiale des abeilles. Cette espèce, figurant dans la liste des espèces menacées de disparition, est très exposée à la pollution et au changement climatique. La pollinisation des plantes, très utile à l’équilibre de l’environnement, a diminué depuis la décennie 1970. Les actions locales voient le jour pour y remédier. La Compagnie du Miel, qui multiplie le nombre de ruches à Madagascar, suit le mouvement en recréant le cercle vertueux écologique et économique. Une boutique éphémère sera installée dans le 11ème arrondissement à Paris du 25 au 28 mai pour attirer les amateurs de miel.

Madagascar possède très peu d’agriculture intensive et la nature y reste peu polluée, à part les zones forestières victimes d’incendie et les grandes villes. Des apiculteurs malgaches ont témoigné qu’il est désormais impossible de développer des ruches dans la ville d’Antananarivo, les abeilles y meurent ou ne produisent plus du miel. Seule solution, quitter les villes et créer des ruches dans les agglomérations éloignées, où l’environnement reste relativement épargné par la pollution.

C’est après ce constat que Thibaut Lugagne Delpon a créé la Compagnie du Miel avec trois associés français et malgaches. La société a choisi de créer un modèle social pour former les apiculteurs malgaches des zones rurales à l’entrepreneuriat. La Compagnie du Miel propose ainsi de l’apiculture contractuelle avec des personnes sélectionnées en les formant et en pré-finançant leurs ruches, tout en préservant l’environnement. La société vise l’objectif de créer 400 ruches dans les 5 ans à venir. « Un apiculteur malgache qui a 20 ruches peut vivre avec 2 dollar par jour et sort du seuil de pauvreté. Quand il en a 50, il rentre dans la classe moyenne et peut ainsi envoyer ses enfants à l’école », a confirmé les études menées socio-économiques par Thibaut Lugagne Delpon. Ce dernier, originaire de Clermont-Ferrand ayant choisi d’être volontaire international en entreprise (V.I.E) à Madagascar, a l’avantage d’être passé par une école de commerce. Après avoir travaillé au sein d’un groupe de grande distribution à Antananarivo, il a choisi d’investir à Madagascar. « Au bout de 15 jours de présence à Madagascar, les gens m’ont dit, toi, tu vas y passer ta vie », a-t-il témoigné.

La Compagnie du Miel concède aux apiculteurs locaux cinq ans pour rembourser leurs prêts contractés auprès de la société, un modèle de micro-crédit sectoriel. Ils doivent seulement respecter le cahier des charges précis proposé par la Compagnie du Miel. Cette dernière achète leur production à un prix supérieur à celui du marché local. Le produit est actuellement vendu en France et en Suisse et le retour sur investissement de la société lui permet d’accélérer le développement de son modèle économique. Une boutique éphémère sera installée dans le 11ème arrondissement à Paris du 25 au 28 mai pour attirer les amateurs de miel.

Le miel commence à se faire connaître en Europe. Miel de mokarana, de palissandre, de jujube, de niaouli ou d’eucalyptus, … Les saveurs du miel de Madagascar étonnent et séduisent le marché haut de gamme. Le miel tropical est très complexe à travailler et à conserver, avec un taux d’humidité élevé, qui confère un risque de perte élevé, de l’extraction jusqu’à la consommation finale

Hormis les régions des hauts-plateaux de Madagascar, la Compagnie du Miel va explorer le nord-ouest de la Grande Île, à Ambanja. Le miel de mangrove, au goût très recherché par les amateurs européens, s’y développe extraordinairement bien. La Compagnie du Miel, pour financer ce projet, a engagé un crowdfunding afin de financer 80 apiculteurs locaux.

(3 commentaires)

  1. Le cercle vertueux de l’#apiculture est surtout dû au fait que les #apiculteurs se sentent tenus de protéger la végétation et la forêt que butinent les #abeilles à Madagascar.

    Ainsi la production de #miel est non seulement un complément financier non négligeable pour l’apiculteur mais aussi vecteur de protection de l’environnement. C’est ce que nous constatons chez SSM, senteurs et saveurs du monde, société malgache , qui fournit et exploite +4000 ruches sur #Madagascar sur 5 régions comme alanjirofo, haute masiatra, anosy, Sofia, vakinankaratra, et de nouvelles grâce à la #transhumance des #ruches.

    Ce cercle vertueux est complété par la distribution des miels via des #mielleries aux normes européennes avec agrément d’exportation, financées par le partenaire Exclusif, Ilanga Nature, siège basée en Belgique pour diffuser les miels d’exception de Madagascar en Europe et dans le reste du monde depuis près de 2 ans .

    Affaire a suivre 😎

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s